Sédentarité et travail

Date : Vendredi 30 Mars

Coordonnateurs : B. Fouquet, A. Descatha, C. Hérisson

Salle : Antigone 3

 

La sédentarité, caractérisée par une réduction très importante des activités physiques, est devenue, insidieusement un problème majeur de santé publique en ce début de XXIème siècle. Sédentarité « forcée » parfois par des thérapeutiques, mais surtout induite par le mode de vie, elle correspond majoritairement à un comportement de santé aux racines multiples, culturelles, sociales mais aussi professionnelles.
La transformation progressive des modes de production industrielle, des activités professionnelles (développement du travail posté informatique), renforcée par une sédentarité dans les loisirs, elle fait évoquer la survenue d’un état de santé presque spécifique à la culture de la post-modernité avec tout ce que comporte ce nouvel environnement socio-culturel.
Insidieuse, la sédentarité est inductrice de modifications des structures et de fonctions du corps humain mais aussi des états de santé psychologiques et cognitifs. Tout particulièrement sont concernés les appareils cardio-vasculaires, l’appareil musculo-squelettique, les fonctions métaboliques, cependant qu’elle est aussi tenue pour responsable d’une augmentation des cancers et de la mortalité.
L’objectif de ce colloque est de faire un état des lieux sur les sources de la sédentarité, ses conséquences quelque soit les appareils et la mesures de prévention qui peuvent être mise en œuvre dans le monde du travail.